0

Les logiciels pour écrire un roman

Quelle que soit la méthode utilisée pour écrire sur du papier, sur ordinateur, smartphone, tablette ou du parchemin, l’outil informatique est incontournable pour l’auteur moderne.

Je ne compte pas dans cet article les noter (ce serait prétentieux de ma part), mais plutôt apporter mon avis d’auteur sur leur utilisation. Car comme vous, j’en ai essayé de nombreux et j’ai perdu mon temps avant de jeter mon dévolu sur ceux qui me convenaient le plus.

Je ne citerai que les logiciels les plus aboutis et adaptés pour nous, les auteurs. Oui, doutez bien qu’il en existe pléthore !

Attention, il s’agit de mon avis partial en fonction de mes goûts et non une vérité absolue !

Pour écrire et créer sa mise en page

Les libres et gratuits

Pour les petits budgets ou même pour ceux qui n’ont pas du tout de budget… Ces deux logiciels sont des concurrents directs de Microsoft Office (MO). Ils se sont améliorés au fil du temps et leur ergonomie se rapproche beaucoup de MO. Vous pourrez enregistrer vos fichiers sous le format libre .odt, mais si vous ne souhaitez pas de problème de compatibilité ou de mise en page, je vous conseille fortement de le faire en .docx (le format natif de Word). C’est LE format le plus utilisé, le plus accepté et qui vous évitera certaines déconvenues.

OpenOffice

À sa création en 2010, il s’agissait d’un projet libre et était la seule alternative crédible à la suite de Microsoft Office. Mais depuis la scission des membres de la fondation Apache, la suite bureautique OpenOffice semble à l’abandon. Ne perdez pas de temps à l’utiliser.

LibreOffice

LibreOffice est une suite bureautique libre et gratuite, donc indépendante d’une société commerciale. L’équipe originale qui s’occupait d’OpenOffice s’est séparée en 2010 et a décidé de développer LibreOffice. Sans bourse délier, il vous offrira les mêmes fonctionnalités que Word. Pour l’écriture ou la mise en page, vous aurez tout sous la main pour écrire votre prochain chef-d’œuvre !

Mais au fait, ça veut dire quoi « libre et gratuit » pour des logiciels ? Si le sujet vous intéresse, je vous renvoie vers cet article ou celui-là.

Les payants

Word (Windows/Mac)

À ne plus présenter, le logiciel de Microsoft est un incontournable. Stable, ergonomique et agréable à utiliser, il vous sera utile dans toutes les circonstances. L’achat du logiciel Word seul coûte 135 €.

Pages (Mac)

Intégré avec macOS, il s’agit d’un éditeur de texte. Mais à la différence de Word, il permet de faire une très belle mise en page de façon intuitive et simple. De nombreux modèles sont disponibles. Je vous le conseillerais pour des textes qui nécessitent une mise en page particulière ou très élaborée et contenant des images. Mais pas pour la mise en page d’un livre pour une publication papier.

WordPad

Inclus avec Windows, il s’agit d’un éditeur de texte basique, voir très basique. Pour écrire du texte au kilomètre, ça peut faire l’affaire. Mais je ne vous le conseille pas tant les possibilités de Word à côté sont très nombreuses.

Les logiciels dans le Cloud multi-plateformes

Google Docs

Entièrement gratuit, Google Docs est un outil dans le Cloud. Donc, quel que soit le support que vous utilisez, vous retrouvez votre document pour le consulter et le modifier. Les enregistrements sont automatiques et le mode hors ligne permet d’écrire même sans connexion internet. L’ensemble sera synchronisé à la prochaine connexion.
J’ai tendance à m’en servir de plus en plus, car c’est un vrai plaisir de l’utiliser. Tout est pensé pour vous rendre la tâche plus simple. Revers de la médaille et pas forcément un bon signe pour l’utilisation de nos données personnelles à des fins publicitaires, c’est un outil développé par Google. Comme dit l’adage, « si c’est gratuit, c’est vous le produit ».

Microsoft 365

Tout comme la suite Google Docs, il s’agit d’une suite bureautique dans le cloud. Elle offre les mêmes fonctions d’édition, d’export, de mise en page. C’est une question de préférence. En ce qui me concerne, la version mobile m’a déçu et n’offre pas la même réactivité que celle de Google. Un abonnement (à partir de 7 € par mois) permet de bénéficier de l’intégralité de la suite, de télécharger en « dur » les logiciels sur son ordinateur et le tout est synchronisé avec Onedrive.

Les tout-en-un dédiés aux auteurs

Ces tout-en-un sont plus destinés à ceux qui veulent structurer leur récit de façon méthodique.

Les logiciels (en français)

Scrivener (Mac, iPhone, Windows)

Pour moi, LE logiciel (53 €) indispensable pour tout auteur. Il permet d’organiser son travail, de classer/éditer/stocker toutes ses idées, images, liens en rapport avec son projet (roman, thèse…). Pour moi, c’est comme si vous aviez une pochette physique, avec des sous-pochettes pour tout classer en version informatisée. Très complet, tous les paramètres peuvent être réglés à votre convenance. Vous pouvez aussi définir des modèles de réglages et les enregistrer une fois pour toutes. Très facile à prendre en main, je vous conseille néanmoins de suivre des tutos vidéos pour l’exploiter à son maximum.

La page d’accueil est en anglais, mais ne vous inquiétez pas, le logiciel est entièrement en français. Un inconvénient : la synchronisation entre les différentes plateformes est possible, mais pas simple. Il faut passer par DropBox.

Ulysses (Mac, iPad, iPhone)

Il s’agit du concurrent direct de Scrivener. Ses possibilités sont moins nombreuses et l’interface est moins travaillée. Disponible en payant un abonnement (5 € par mois), l’avantage est la synchronisation native au logiciel.

oStorybook (Mac, Windows, Linux) et yWriter (toutes plateformes)

Je ne les ai pas testés, mais ils semblent être des alternatives crédibles et utilisées par un certain nombre d’auteurs.

Les plateformes en ligne

Writecontrol

Il s’agit d’une « interface tout en en » qui permet d’écrire bien sûr, mais aussi de gérer ses fiches personnages, ses chapitres… Un dictionnaire des synonymes est inclus (ce qui peut être très pratique). Gratuit et en français, il offre un service supplémentaire pour imprimer son livre.

Scribook

Cette plateforme semble similaire à Writecontrol. Gratuit, un abonnement payant est possible (à partir de 6 € par mois) pour notamment bénéficier de la « vitrine premium » pour mettre son roman en avant. Un encart publicitaire est affiché sur les pages des utilisateurs pour mettre en avant les œuvres des uns et des autres.

Pour terminer

Vous pouvez bien sûr vous aider de cet article pour faire votre choix. Mais rien ne remplacera votre propre expérience sur chaque outil/logiciel afin de prendre votre décision.

Pour ceux qui ne sont pas à l’aise avec l’informatique, je suggère pour plus de simplicité l’utilisation du combo Scrivener – Microsoft Office.

Un conseil pour une expérience réussie

Avant toute installation, sauvegardez votre travail sur plusieurs supports différents : en local sur votre ordinateur, dans le Cloud, sur une clef USB… Ne jamais utiliser votre fichier d’origine (contenant l’intégralité de votre dur labeur) pour l’ouvrir/le modifier avec plusieurs logiciels. Faites une copie par exemple nommée « monroman-test » et ouvrir uniquement ce fichier qui servira de crash-test.

Maxime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.